S'inscrireSe connecter

Créer une alerte

Recevez une alerte lorsque des annonces succeptibles de vous intéresser sont publiées.

Derniers membres inscrits

Valentin T.
inscrit le 05/08/17
MONTREUIL (93)
FRANCINE M.
inscrit le 27/07/17
SAINT ETIENNE DU GUE DE L IS (22)
Eric L.
inscrit le 21/07/17
REIMS (51)

Du 02/12/15 au 16/05/16 à PARIS 05 (75) Expositions

Dans le cadre de la COP21, le Muséum national d'Histoire naturelle présente au Cabinet d’Histoire une nouvelle exposition mettant en lumière les sciences participatives au Muséum, notamment le programme Vigie-Nature, qui rencontre un large succès auprès des citoyens. Une occasion de faire le point sur les réseaux d’observateurs qui scrutent l'environnement, des oiseaux aux insectes, en passant par les plantes et les chauves-souris… produisant des données irremplaçables pour suivre et comprendre l'impact des changements globaux sur la nature, en particulier du changement climatique.

Dès le milieu du XVIIIe siècle, des voyageurs-naturalistes commencent à rapporter du monde entier des spécimens au Cabinet du Roi, permettant ainsi l'enrichissement des collections du Jardin du Roi (puis du Muséum à partir de 1793) et des savoirs sur la nature. C'est dans cette droite ligne qu’aujourd'hui encore, des observateurs volontaires de la biodiversité apportent leur contribution active à la recherche au Muséum.
L'exposition « Enquêteurs de nature » montre l'importance des réseaux d'observateurs volontaires de la nature à travers notamment le programme VigieNature, et présente des résultats concrets obtenus grâce aux participants.

Aujourd'hui, en France, des milliers de bénévoles, du grand public aux naturalistes chevronnés, observent plantes, insectes, oiseaux, chauves-souris, escargots... selon des protocoles simples mais rigoureux, devenant ainsi des acteurs de la recherche.

En transmettant aux scientifiques des données de terrain essentielles, les observateurs volontaires participent à l’amélioration des connaissances sur la biodiversité et sur ses réponses face au réchauffement climatique, à l'urbanisation ou à l'intensification de l'agriculture, tout en découvrant la richesse d'une nature de proximité parfois méconnue…

Le parcours plonge le public au cœur des recherches sur la nature par le biais de vidéos, dispositifs multimédia, spécimens (oiseaux, coléoptères, planches d'herbier, papillons…). Il présente également le matériel utilisé par les naturalistes sur le terrain : bagues et GPS pour oiseaux, enregistreurs d'ultrasons, carnets botaniques, nichoirs à abeilles solitaires… et permet de découvrir l'observatoire SPIPOLL (Suivi Photographique des Insectes Pollinisateurs) grâce à un jeu d'identification. L'exposition « Enquêteurs de nature » donne ainsi toutes les clés pour que le visiteur qui souhaite s'investir puisse facilement apporter sa contribution à la science...

Voir le site